Pedro II., Kaiser von Brasilien (1825-1891)


Eigh. Brief in französischer Sprache mit Unterschrift "D(om) Pedro d'Alcantara", 4 1/2 Seiten, in-8, Rio (de Janeiro), 2. 10. 1875. - Schönes persönliches Schreiben an einen Naturforscher in London. Der Kaiser dankt für Publikationen und einen Apparat des Physikers und Chemikers Sir William Crookes (1832-1919), eine Broschüre des Physikers William Thomson Lord Kelvin (1824-1907) sowie einen Reisebericht von Isabel Burton (1831-1896, Reiseschriftstellerin und Frau des Orientalisten und Forschungsreisenden Richard Francis Burton); er berichtet von einer geplanten und bereits von der Deputiertenkammer genehmigten Reise in die USA, nach Palästina sowie nach Europa. Dabei will er sich mindestens einen Monat lang in London aufhalten und dort den Briefempfänger und weitere Kollegen von der Royal Society treffen; eine von dieser Gesellschaft benötigte Unterschrift hat er längst übersandt. Weiters dankt er dem Empfänger für dessen naturwissenschaftliche Publikationen und berichtet von eigenen spektroskopischen Versuchen mit dem Apparat von Crookes. - Pedro II., Enkel des österreichischen Kaisers Franz I., zählte zu den fähigsten Monarchen seiner Zeit. Er setzte sich für die Abschaffung der Sklaverei ein und sorgte tatkräftig für die Entwicklung Brasiliens, war jedoch seiner Einstellung und seinem Auftreten nach eher Gelehrter als Politiker; Victor Hugo nannten ihn einen Nachkommen Marc Aurels. Die vom Kaiser verfassten und empfangenen Briefe über seine zahlreichen Reisen zählen seit 2013 zum Weltdokumentenerbe. - Im Bug geringfügig fleckig, leichte Knitterspuren. Vollständige Brieftranskription siehe unten.

"M(onsieu)r / Je vous remercie bien de vos dernières lettres et de l'envoi de l'appareil et des publications du professeur Crookes, dont le nom m'était bien connu à cause du thallium. Je vous prie de transmettre les expressions de ma reconnaissance à cet éminent chimiste ainsi qu'à Sir William Thomson pour sa brochure, et à Mrs. Isabel Burton, dont j'ai su apprécier personellement les estimables qualités, pour l'exemplaire de son interessant voyage que je lirai le plus tôt que je pourrai. J'y suis doublement interessé car j'éspère voir la Palestine dans mon prochain voyage pour lequel j'ai déja obtenu la permission des Chambres. J'irai probablement d'abord aux Etats-Unis pour connaitre cette nation si digne d'étude, et assister à l'exposition de Philadelphie, et après je penserai en Europe. Ce sera pour 18 mois d'absence de mon pays; mais bien remplis à cause de tout ce que je désire connaitre. Je penserai au moins un mois à Londres où je compte vous rencontre et le plupart de mes confrères de la R(oyal) S(ociety) à qui je dois tant de bontés. / Il y a longtemps que j'ai envoyé ma signature sur le velin. La légation devoit l'avoir reçu. Je ne pouvai pas tarder à correspondre à la courtoisie avec laquelle vous avez agi envers moi. Cherchez le rouleau à la legation brésilienne à Londres, et vous le trouverez. / La décoration de Grant a eté accordée il y a longtemps. Cependant je ne m'en rappelle pas le grade. Je tâche que tout se fasse le plus vite possible; vous savez que je n'aime pas à perdre du temps. Je vous ai gardé ainsique pour le professeur Crookes les derniers mots de la lecture où je puis vous assurer avoir influé le sentiment d'une affectueuse estime. / Votre livre est un beau travail, et je vous en parlerai aprés l'avoir étudié. À présent je ne puis que vous remercier du plaisir que me cause la connaissance de toutes vos recherches toujours si utiles. J'ai déjà essayé l'appareil de Crookes. Le mouvement produit, en apparence du moins, - par la lumière, et non pas par la chaleur, est bien remarquable. Je n'ai pas encore eu le temps pour essayer les rayons obscurs du spectre, ni faire tomber sur l'appareil les rayons lumineux à travers un corps atherman. Je n'ai reçu les publications que par le ... arrivé hier. Je suis impatient de les examiner; mais les affaires ne me laissent souvent que peu de répit. / Je vous prie de me rappeler au souvenir de ceux que vous savez eut eté si bons pour moi pendant mon séjour dans la Grande-Bretagne et de me croire / Votre tout affectionné D. Pedro d'Alcantara."

Bestellnummer 1909-72
€ 1850,-

Bilder zum Vergrößern bitte anklicken.
Zum Katalog

Bestellungen:
wa@nebehay.com
Tel. +43 1 512 54 66

Versandkosten auf Anfrage.
Es gelten unsere AGB.